Lundi, mars 5, 2012

High Fidelity, en projection gratuite au Pôle Etudiant, le lundi 12 mars à 19h30.



La programmation de mars au Pôle Etudiant se fera autour du thème Rock’n’Roll, et la première projection gratuite aura lieu le lundi 12 mars, à 19h30. Le film sera High Fidelity (GB, USA, 2000), de Stephen Frears, avec John Cusack, Jack Black, Tim Robbins, Catherine Zeta-Jones …

Adapté du best-seller de Nick Hornby, High Fidelity raconte les mésaventures amoureuses de Rob Gordon (John Cusack, qui a co-écrit le scénario), sur fond des musiques rock qui rythment sa vie de dj/vendeur de disques.

High Fidelity est un véritable film culte de toute une génération, celle des cassettes audio, des walkman, du grunge et plus généralement des années 80/ début 90. Une époque où l’on enregistrait des compilations sur cassettes pour offrir à son/sa bien-aimé(e). Et il fallait bien tout le talent de Stephen Frears (Les Liaisons Dangereuses) pour le mettre en images.

Mais qui dit film générationnel implique que les nouvelles générations n’auront probablement pas vu ce film. C’est donc l’occasion de le (re)découvrir, et ce, sur grand écran en vost fr !

Le thème du mois de mars au Pôle Etudiant : Rock’n’Roll

En mars, l’association vous propose deux films méconnus autour du thème du Rock’n’Roll, à découvrir au Pôle Etudiant de l’Université de Nantes.

Le lundi 12 mars, à 19h30, High Fidelity, de Stephen Frears, avec John Cusack, Jack Black, Tim Robbins, Catherine Zeta-Jones

Adapté du best-seller de Nick Hornby, High Fidelity raconte les mésaventures amoureuses de Rob Gordon (John Cusack, qui a co-écrit le scénario), sur fond des musiques rock qui rythment sa vie de dj/vendeur de disques.

High Fidelity est un véritable film culte de toute une génération, celle des cassettes audio, des walkman, du grunge et plus généralement des années 80/ début 90.

Le lundi 19 mars, à 19h30, Velvet Goldmine, de Todd Haynes, avec Jonathan Rhys-Meyers, Ewan McGregor et Christian Bale

La vie et la mort de Brian Slade (Jonathan Rhys Meyers), star du glam rock dans le Londres de la fin des années 60, et sa relation avec Kurt Wilde (Ewan McGregor), jeune chanteur américain tourmenté, sous l’œil d’un journaliste fasciné (Christian Bale).

Dans cette relecture romancée du début de la carrière de David Bowie et de sa relation avec Iggy Pop, le réalisateur Todd Haynes (I’m not there) s’entoure d’une jeune garde d’acteurs britanniques, qui feront tous une carrière impressionnante par la suite. Une très belle relecture d’une époque, et une bande originale marquante.