Dimanche, avril 20, 2014

Shine, avec Goeffrey Rush, en projection gratuite le mercredi 23 avril à 19h à Trempolino

Shine (Australie, 1996, 105 min) de Scott Hicks, avec Geoffrey Rush, Lynn Redgrave, Noah Taylor, Armin Mueller-Stahl et Sir John Gielgud.

L’histoire vraie du pianiste australien David Helfgott (Geoffrey Rush), qui a dû surpasser sa maladie mentale afin de s’imposer comme artiste de talent, notamment sur un concerto de Rachmaninov qui a la réputation de rendre les pianistes fous.

Sorti avec les honneurs en 1997, Shine a été la révélation d’un immense acteur de cinéma, Geoffrey Rush, qui remporta pour l’occasion l’oscar du meilleur acteur. Véritable exemple des films poussés par les frères Weinstein de Miramax dans les années 90, qui malgré des méthodes parfois douteuses ont un véritable talent pour dénicher les films de qualité.

Shine est à la fois un film sur la musique classique et sur la maladie mentale, et une vraie réussite. Le film est depuis hélas tombé dans un oubli poli, peut-être car son réalisateur n’a jamais vraiment réussi à transformé l’essai. Toutefois, le film est une perle devenue assez rare, et ce sera un véritable plaisir que de le reproposer sur un grand écran.

La projection du film sera gratuite, ouverte à tous et en version originale sous-titrée en français, en partenariat avec Trempolino.

Mercredi, avril 9, 2014

Stay Hungry, de Bob Rafelson, en projection gratuite le mercredi 16 avril à 19h30 au Pôle Etudiant de l’Université de Nantes

(La projection sera précédée du troisième et dernier atelier de programmation à destination des étudiants, à 18h dans la salle d’atelier à l’étage du Pôle Etudiant.)

Stay Hungry (USA, 1976, 102 min), de Bob Rafelson, avec Jeff Bridges, Sally Field, Arnold Schwarzenegger, Robert Englund.

Un jeune héritier (Jeff Bridges) travaille pour une agence immobilière aux méthodes franchement douteuses. Chargé de le liquider, il va cependant se prendre d’affection pour un club local de gymnastique, où s’entraîne Joe Santos (Arnold Schwarzenegger) pour participer au concours de Mr Universe. Il va découvrir toute une nouvelle philosophie de la vie, ainsi que la ravissante Mary Tate (Sally Field).

Peut-être le seul et unique film d’auteur d’Arnold Schwarzenegger, Stay Hungry le voit jouer un rôle qui lui est parfaitement adapté, celui d’un bodybuilder un peu philosophe et violoniste. Jeff Bridges incarne lui le personnage principal de Stay Hungry, et sa rencontre avec le réalisateur de Cinq Pièces Faciles, Bob Rafelson, est aujourd’hui une curiosité qui vaut le coup d’oeil.
Sorti en pleine mouvance du Nouvel Hollywood, où Rafelson s’était déjà distingué avec ses films mettant à l’honneur Jack Nicholson, Stay Hungry propose toute la liberté chère à cette époque. Une véritable bouffée d’air ponctuée de quelques moments d’anthologie, tels la course délirante de body-builders dans les rues, devant des passants interloqués et admiratifs.
Projection gratuite, ouverte à tous et en version originale anglaise sous-titrée en français.

Mardi, mars 18, 2014

Rencontres au Bout du Monde, un documentaire inédit en France de Werner Herzog, en projection gratuite au Lieu Unique, le mercredi 26 mars à 20h.

Rencontres au Bout du Monde (Encounters at the End of the World, USA, 2007, 99 min), un film documentaire de Werner Herzog.

Invité à filmer le continent Antarctique par Discovery Channel, le grand réalisateur allemand Werner Herzog décide de ne pas faire un énième film sur les pingouins. Il part alors à la rencontre des habitants du continent de glace, à savoir des scientifiques de toutes nationalités et les personnes qui travaillent pour leurs installations. Il en profite toutefois pour filmer des images magnifiques et saisissantes, notamment sous l’eau, sous la couche de glace.

Nominé à l’oscar du meilleur documentaire en 2008, Rencontres au Bout du Monde est une passionnante exploration de l’un des thèmes chers à Herzog, la fragilité de l’humain face à l’immensité de la nature, et sa dangerosité. Et pourtant, le film n’est jamais sorti en salles en France, ni même en dvd. Il n’est passé qu’une seule fois à la télévision, en deuxième partie de soirée sur Arte, il y a un an et demi, lors d’une rétrospective sur Herzog.


Rencontres au Bout du Monde est encore un très grand film d’un réalisateur très prolifique, toujours intéressant, et dont les films sortent mal pour la plupart en France (ce sera le troisième film d’Herzog qu’Accès au Cinéma Invisible proposera en 4 ans).


Venez le découvrir pour la premier fois sur un grand écran en France, en version originale sous-titrée français, et gratuitement, au salon de musique, à l’étage du Lieu Unique.